Des réalisations qui rendent l’environnement tangible!

Les projets menés à bien par la Fondation dans le Parc de la Forêt-Boucher jusqu’à maintenant témoignent de l’engagement de notre équipe et de nos bénévoles, ainsi que l’apport précieux de nos donateurs et partenaires. Voici la liste de nos réalisations en date de l’été 2023.

Les sentiers

Près de 8 km de sentiers ont déjà été aménagés et entretenus depuis le début des travaux dans le Parc de la Forêt-Boucher en septembre 2021. Et ce n’est pas fini… Chaque sentier porte le nom d’un oiseau qui a élu domicile dans la forêt Boucher et qui a été homologué par le Comité de toponymie de la Ville de Gatineau.

Au sud

Le sentier le plus au sud, dont la boucle passe par l’entrée principale du 500, Samuel-Edey (adresse officielle du Parc), est le sentier universel du Jaseur. D’une longueur de 1,6 km, ce sentier en poussière de roche est accessible à tous, autant les gens à mobilité réduite que les sportifs.

La Fondation a d’ailleurs reçu un Prix David pour ce sentier en 2022, des mains du Regroupement des associations de personnes handicapées de l’Outaouais (RAPHO).

Comme le parc est un des seuls lieux communautaires de randonnée dans l’ouest de Gatineau, la question de l’universalité d’accès était très importante. L’augmentation de la population âgée de 65 ans+ et la rareté des services pour les personnes à mobilité réduite nous ont aussi incité à prioriser l’aménagement de cette boucle traversant plusieurs écosystèmes – zones feuillues, cédrières, milieux humides – deux passerelles et un petit pont (première infrastructure construite dans le Parc).

Aucun sentier de randonnée pédestre n’offre aux personnes à mobilité réduite une telle opportunité de pratiquer le plein air à l’heure actuelle à Gatineau.

L’autre sentier prenant ses racines au sud est celui du Coulicou. Sa longueur de 1,9 km en fait le plus long et lui permet de traverser le Parc à la verticale en ralliant les entrées Samuel-Edey au sud et Antoine-Boucher au nord-est.

À l’est

Les limites est du Parc de la Forêt-Boucher sont frôlées par 3 sentiers aux longueurs fort différentes. Le petit sentier de l’Oriole débute à la croisée des chemins formée par les sentiers du Jaseur et du Coulicou, au sud, et s’étend sur 100 mètres. Il sera célébré dans les prochaines années pour abriter la piste d’hébertisme.

Les deux autres sentiers à l’est sont situés vers le nord : les sentiers du Passerin et du Carouge se complètent sur 0,9 km.

À l’ouest

Deux sentiers sont situés près du parc des Jardins-Lavigne, soit ceux du Grimpereau et du Pioui (à ne pas confondre avec la catégorie sportive pee-wee!).

L’autre sentier, du Moucherolle, est perpendiculaire avec Pioui et offre la passerelle la plus longue du Parc. Son extrémité est croise du Coulicou et mène les usagers à l’abri piétonnier, au cœur du Parc.

Au nord

Le premier sentier marquant le nord du Parc est celui du Piranga, le fameux sentier d’hiver reliant du Coulicou et du Pioui. Ce sentier traverse plusieurs marais, donc il n’est accessible que durant la saison froide. Une expérience unique et mémorable!

Deux derniers sentiers, du Faucon et du Viréo, sont situés dans la portion plus rocailleuse du Parc, au nord-est. Du Viréo permet d’admirer une des plus belles érablières de la région!

Les passerelles

Nos passerelles en pruche ont deux utilités principales : protéger les milieux humides qu’elles traversent et surplombent sur les sentiers du Jaseur, du Coulicou, du Passerin et du Moucherolle, ainsi que permettre aux usagers d’avoir accès à toutes les zones du Parc sans se mouiller les pieds!

Nous avons remarqué que la faune et la flore ont repris leurs droits depuis que les passerelles ont été construites en 2021 et 2022.

Certaines sont des refuges pour plusieurs amphibiens et reptiles, alors que d’autres sont des endroits idéaux pour socialiser et rencontrer les usagers!

Quelques passerelles n’ont pas de rambarde, donc il est impératif de partager l’espace, de ne pas y courir et d’être vigilant.

La signalisation

Qui ne s’est pas déjà perdu dans la forêt Boucher? C’est une bonne vieille blague que tous les amants de cet environnement de proximité connaissent!

La Fondation savait que de la signalisation devait faire son apparition pour la sécurité et le plaisir de chacun. C’est ce que nous avons fait au printemps 2023 en installant plus de 300 marqueurs sur poteaux de bois.

Chaque sentier a sa couleur et est clairement indiqué sur les panneaux de signalisation. Tout comme les sites spéciaux comme l’abri et la célèbre Hippie Rock!

L’abri piétonnier

Cette infrastructure construite à la fin du printemps 2023 est un ancrage pour tous les usagers. Situé au cœur de la forêt, au croisement des sentiers du Coulicou, du Moucherolle et du Passerin, l’abri peut servir de refuge, de zone d’activité, d’apprentissage et de création et de lieu de répit.

Sa conception s’harmonise parfaitement avec l’environnement qui l’entoure et son atmosphère chaleureuse saura plaire à tous. Surtout qu’il est universellement accessible grâce aux aménagements réalisés sur le tronçon de 320 mètres sur du Coulicou qui le relie au sentier universel du Jaseur, au sud.

Les panneaux d’interprétation

La Fondation allie l’utile à l’agréable avec ces 10 panneaux d’interprétation détaillant des incontournables de la faune et de la flore de la forêt Boucher. Le concept réalisé par Orkestra est agrémenté des illustrations de la dessinatrice et auteure de renom Élise Gravel, dont l’univers bon enfant rejoint tout à fait les objectifs pédagogiques de la Fondation avec le Parc de la Forêt-Boucher; tous peuvent apprendre et avoir du plaisir en nature en gardant le cœur jeune!

Scannez le code QR sur ces magnifiques panneaux installés dans les sentiers autour de l’abri pour avoir accès à du contenu exclusif sur notre site web!

Les arbres de reconnaissance

Certains grands donateurs de notre première campagne de financement, Tous pour le Parc de la Forêt-Boucher, ont choisi de parrainer nos sentiers pendant cinq ans. L’artiste et membre du conseil d’administration de la Fondation Sylvain Potvin a créé ces œuvres pour leur rendre hommage, à partir du bois fourni par notre partenaire Logs End, de Bristol.

Ce pin blanc âgé de plus de 70 ans a été repêché des eaux de la rivière Gatineau, a été séché et préparé pour une réutilisation. Il revit maintenant dans notre parc et s’y enracine pour dire MERCI à nos généreux donateurs, immortalisés sur des plaques installées sur ces arbres de reconnaissance.

La campagne de financement 21-22

La première campagne de financement, Tous pour le Parc de la Forêt-Boucher, s’est soldée par un franc succès en décembre 2022. Nous avons dépassé notre objectif financier de 1 750 000$ en récoltant 1 800 000$ et avons atteint 2 022 000$ en additionnant les dons en nature et en services médiatiques divers.

Un immense merci à toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans cette superbe aventure, qui a démarré en mars 2021. Chaque don, chaque petit geste, a été important!

Un merci tout spécial à notre porte-parole, le professeur et musicien Jérôme Dupras, ainsi qu’à Jessy Desjardins, notre brillant président d’honneur qui a accompli de petits miracles en compagnie de notre cabinet de campagne présidé par la vaillante Christina Richard.

Christina Richard (à ce moment vice-présidente de la Fondation), présidente

Jessy Desjardins, président d’honneur, Brigil

Jérôme Dupras, porte-parole, UQO/Cowboys Fringuants

Raouf Ben Zaied, membre, Le Groupe Heafey

Sylvie Carbonneau, membre, Brigil

Sylvie Charette, membre, LeDroit

Mathieu Charron, membre, Parisien Construction

Elaine Dupras, membre, La Sporthèque

Alain Lavoie, membre, administrateur de la Fondation

Maxime Tremblay, membre, Brigil

Scroll to Top